• Rocamboles

Les mille et une facettes du carrelage !

Dernière mise à jour : mai 20


Si le carrelage s’invite dans la décoration de tant de foyers depuis des décennies, c’est avant tout pour sa robustesse et sa facilité d’entretien. Ses propriétés d’isolation en font également un vrai atout confort.

Plus de raison de résister donc ! Et ce d’autant plus qu’il existe aujourd’hui une multitude de formats, de motifs, de coloris ainsi que des prix adaptés à tous les budgets !


Alors, comment bien choisir son carrelage ?


Face à une offre toujours croissante, il n’est pas toujours évident de faire le bon choix. Avant toute chose, il est important de connaitre les différents types de carrelage ainsi que leurs spécificités :


  • Le grès : on distingue communément le grès cérame du grès émaillé.

Les carreaux en grès cérame représentent aujourd’hui la majeure partie des ventes. Le moulage à haute pression ainsi que la cuisson à très forte température leur confèrent une grande solidité et les rendent tout particulièrement résistants et faciles d’entretien. Leur faible porosité les rend imperméables et permet un usage en extérieur. Le grès cérame pleine masse est celui qui offre la plus grande résistance. Il se décline dans des teintes plutôt foncées et permet d’imiter à s’y méprendre de nombreux matériaux bruts (bois, pierre, …).

Le grès émaillé est beaucoup plus fragile et réservé à un usage intérieur. La variété des décors et coloris en fait un véritable objet de décoration.


  • La terre cuite : indémodables, les carreaux de terre cuite, appelés également «tomettes» , se déclinent dans des camaïeux de beige, d’orangé et de rouge. S’ils s’intègrent parfaitement à la décoration de l’habitat ancien, ils s’invitent de plus en plus dans la décoration des espaces contemporains. Dotés d’une très bonne inertie, les carreaux en terre cuite sont particulièrement recommandés en complément d’un chauffage au sol. Au fil du temps, la patine leur confère un charme supplémentaire. Petit bémol néanmoins : leur nature poreuse suppose un traitement préalable contre l’humidité et les tâches. Découvrez mon dernier coup de coeur déco : les Terres Cuites de Raujolles , un produit d'exception fabriqué artisanalement en France.



  • Le carreau de ciment : né autour de 1850, il est devenu la star incontestée des magazines et émissions de déco ! Côté avantages, ses atouts esthétiques sont indéniables. Ses innombrables motifs, graphiques et colorés, permettent de dynamiser votre intérieur et de créer un univers qui n’appartient qu’à vous ! Côté inconvénient, le carreau de ciment est un revêtement onéreux et qui nécessite un entretien régulier.


  • La pierre : noble et raffinée, elle offre un rendu haut-de-gamme. Le plus souvent, il s’agit de marbre, de travertin, d’ardoise ou de granit. Très appréciés pour leur aspect brut et naturel, les carreaux en pierre naturelle sont relativement chers. Ils sont par ailleurs très lourds et peuvent poser quelques problèmes de structure (étages supérieurs notamment). Enfin, ils nécessitent un entretien spécifique et l’utilisation de produits adaptés.


  • La pâte de verre : déclinée en tesselles de petits formats (mosaïque), elle est particulièrement résistante à l’humidité et donc souvent utilisée pour la décoration des salles de bain. Le processus de fabrication ainsi que les pigments entrant dans sa composition offrent une large variété de teintes et d’aspects (transparence, relief, veinage, …) et donc autant de possibilités créatives ! Ces petits carreaux sont également commercialisés sous forme de dalles pré-collées pour une pause facilitée.


Carrelage versus faïence : petit rappel théorique…

Si la faïence fait bien partie de la grande famille du carrelage, elle revêt néanmoins des caractéristiques et usages spécifiques.

Fabriquée à base d’argile, de sable et recouverte d’une fine couche émaillée, elle est de nature non poreuse et est donc plus particulièrement adaptée aux pièces humides telles que la cuisine et la salle de bain.

La faïence est un matériau fragile et friable destiné au revêtement des murs mais pas assez robuste pour une utilisation au sol. Du fait de cette fragilité, sa manipulation et sa pose sont particulièrement délicates. Pour une première, mieux vaut donc faire appel à un professionnel !


Côté déco, on joue sur les couleurs, le graphisme …


Fini le temps des lignes bien droites et des teintes unies !

Au sol, on cède la place aux motifs et force est de constater que le choix est énorme : rétro, contemporains, fleuris, géométriques, … A vous de dénicher celui qui réveillera votre intérieur !

La terre cuite : indémodables, les carreaux de terre cuite appelées se déclinent dans des camaïeux de beige, d’orangé et de rouge. S’ils s’intègrent parfaitement à la décoration de l’habitat ancien, ilsnt de plus en plus dans la décoration des espaces contemporains. Dotés d’une très bonne inertie, les carreaux en terre cuite sont particulièrement recommandés en complément d’un chauffage au sol. Au fil du temps, la patine leur confère un charme supplémentaire. Petit bémol néanmoins : leur nature poreuse suppose un traitement préalable contre l’humidité et les tâches.

C’est exactement l’objectif recherché par Rocamboles dans le projet de la boutique de produits de producteurs La Ferme de Miribel : les carreaux en gré cérame Paper de la marque italienne Ornamenta viennent habiller une colonne technique de la boutique. Ils apportent une jolie touche graphique et ludique puisque ils permettent au propriétaire d’inscrire toutes les petites infos du moment. Cette colonne disgracieuse au départ a été twistée en un élément fort de la décoration.



On ose la couleur et l’originalité !

Les classiques blancs, beiges et gris demeurent des valeurs sûres mais particuliers et professionnels misent de plus en plus sur des teintes colorées qui apportent chaleur et dynamisme.


Côté découpe, les formes carrées et rectangulaires cèdent le pas à l’hexagonal ou l’écaille de poisson pour un rendu plus moderne et ludique. Le format XXL se veut pratique (notamment dans la douche) et apporte une touche de modernité à votre salle de bain. La pose de carreaux grand format étant plus délicate, on n’hésite pas à faire appel à un professionnel !


On innove aussi en matière de pose, en travaillant un calepinage en chevrons ou en réalisant un grand motif au sol.

… et la tendance du « mix and match » !


L’idée est de créer de la rupture pour apporter du caractère à un espace.

Alors on s’autorise :

  • L’alternance entre le brillant et le mat pour donner du peps et créer de belles variations de lumière

  • La combinaison de différents motifs (dans des coloris similaires), textures ou couleurs d’un même camaïeu

  • La juxtaposition de carrelage et de parquet ou béton ciré pour délimiter les espaces - comme par exemple dans le projet de Rocamboles Un Duplex Haut en Couleur où du carrelage hexagonal délimitant la cuisine côtoie le béton ciré du séjour

  • La pose de faïence dans des pièces où on ne l’attend pas ; comme le salon ou la salle à manger par exemple. L’objectif est d’en faire un élément fort de décor, à l’image d’une œuvre d’art.


Du carrelage dans le salon avec Cityscape de Ornamenta
Alternance de brillant et mat pour Spectre de 41zero42
Les couleurs et motifs forts de Nathalie du Pasquier pour Mutina
Les formes originales d’Haïku chez Botteganove